La diplomatie du ping-pong est un terme qui a été inventé en 1971 lorsque 6 équipes participantes aux Championnats du monde de 1971 au Japon ont été invitées à visiter la Chine alors qu’elle ouvrait ses portes au monde pour la première fois depuis de nombreuses années après la Révolution culturelle.

Les équipes de tennis de table qui ont marqué l’histoire en étant les premiers étrangers à visiter la Chine et qui ont permis à Richard Nixon de reconnaître la Chine sont les États-Unis, le Canada, la Colombie, le Nigéria, l’Angleterre et l’Australie.

Bien sûr, politiquement, l’accent était principalement mis sur l’équipe américaine en raison des tensions à l’époque entre les États-Unis et la Chine. L’équipe américaine de tennis de table a fait la couverture du magazine TIMES posant sur la Grande Muraille de Chine. Cela était inimaginable à l’époque, mais a abouti à une normalisation, dans une certaine mesure, des relations entre la Chine et l’Occident, et en particulier les États-Unis.

Le Canada était également présent et a participé à ce que l’on appelle aujourd’hui la diplomatie du ping-pong. L’équipe canadienne qui a participé à la visite en Chine était:

Femmes: Violetta Nesukaitis, Helen Simerl (Sabaliauskas) et Joyce Hecht
Hommes: Derek Wall, Larry Lee et Errol Caetano
Officiel: Margaret Walden
Accompagnateur: Norman Hecht.


De gauche à droite: Violetta, Helen, Larry, Leah Neuberger (USA), Derek, Marg, Norman Hecht (le mari de Joyce) et Errol. À genoux, Joyce Hecht


Canadiens dans la rangée arrière de gauche à droite: Norman, Errol, Violetta, Larry et Helen.
Canadiens au premier rang de gauche à droite: Marg, Derek et Joyce. À l’extrême droite se trouve Leah (USA).