EDWARD LY – IL S’AGIT DE CROIRE

Par Brian Ash

Lorsque Edward Ly se présente à la table aux Jeux du Canada 2019, il divertit un public varié. Ses adversaires le connaissent bien; il est présent dans la communauté du tennis de table canadien depuis un certain temps. Mais ses résultats en 2018 ont créé une nouvelle prise de conscience:

Champion cadet à l’Omnium cadet et junior canadien de l’ITTF
Finaliste à la compétition par équipe à l’Omnium de Croatie 2018 de l’ITTF
Champion U15 au US Open 2018
Champion U18 au US Open 2018

Son classement mondial junior a bondi jusqu’au 46e rang.

Les nombreux spectateurs néophytes dans ce sport à Red Deer ne connaissent pas ces statistiques. Ce qu’ils voient, c’est un jeune athlète imposant qui bouge comme un chat sur le terrain, en profitant des occasions de lancer des attaques des deux côtés, apparemment sans effort.

Et ils ont tort. L’effort est en fait la clé du succès d’Edward.

Travaillant en étroite collaboration avec l’entraîneur Maxime Suprenant, il s’entraîne maintenant 15 heures par semaine, en plus de jouer des tournois et de répondre aux exigences de l’école. Mais il sait que cela ne suffit pas. Ce volume va augmenter. Il s’entraîne aussi périodiquement au Danemark, jusqu’à huit heures par jour, dans un club où, humblement, il se décrit comme «le pire joueur».

En décrivant le régime, son engagement devient clair. Il a toujours aimé le tennis de table, mais récemment, il a connu une sorte de révélation. Lors du US Open 2018, il a été confronté à un adversaire redoutable, Michael Tran. Après avoir perdu la première manche, il a trouvé son rythme, gagnant de la confiance à chaque échange et trouvant l’élément crucial du succès: croire en lui-même. Il a porté cette confiance retrouvée en demi-finale, en battant la tête de série numéro 1 Jinbao Ma et a finalement remporté l’or contre son compatriote Jeremy Hazin.

Depuis lors, il se concentre avant tout sur les Jeux du Canada, ce qui lui permettra de réaliser ses objectifs à court terme: se classer parmi les 10 meilleurs mondiaux junior, remporter un championnat panaméricain junior et se classer parmi les 64 meilleurs mondiaux séniors – c’est du sérieux!

Le but ultime: une participation aux Jeux olympiques de 2024 et l’occasion de passer à l’histoire.

À l’instar des Jeux olympiques, les Jeux du Canada se déroulent selon un cycle de quatre ans avec un entraînement périodique ciblé. L’expérience multisport nourrit par la fierté provinciale, tout comme la flamme olympique est alimentée par la passion nationale. Dans les deux cas, notre pays est ébloui par les réalisations de nos ambassadeurs talentueux, qui n’ont le plus souvent qu’une seule chance de participer. Les normes pour tous les aspects de l’événement sont élevées, y compris la certification des entraîneurs, les rendez-vous sur les lieux et les officiels.

Edward dégage une confiance tranquille. Il est généreux dans l’évaluation des joueurs qu’il affrontera à Red Deer, ne prenant personne à la légère et toujours respectueux des opposants, même ceux qui sont moins bien classés. Avec perspicacité, il explique à quel point il est important que les joueurs canadiens se poussent mutuellement vers l’excellence.

C’est précisément ce que font les jeunes joueurs de tennis de table talentueux aux Jeux du Canada 2019. Jusqu’où peuvent-ils pousser Edward Ly?

Brian Ash
Responsable des communications
Tennis de table

*Mise à jour 23 février – Edward Ly a remporté trois médailles d’or aux Jeux du Canada 2019: épreuve par équipe masculine avec le Québec, double mixte avec Sophie Gauthier et simple masculin